Lexique de la vidéo

par 01 Juin 2021INFOS & DOCS

Depuis novembre 2019, on publie régulièrement sur nos réseaux des “lexique de la vidéo” avec la définition d’un terme audiovisuel.
La quantité de définitions qui s’est accumulée depuis nous a conduit à tous les regrouper en un article.
Le meilleur dans tout ça ? L’article est évolutif : toutes les 3 semaines, une nouvelle définition y sera ajoutée !
Voici donc le dictionnaire de la vidéo !

Astuce : utilisez la fonction de recherche de votre navigateur (CTRL F) pour trouver directement les mots qui vous intéressent.

Le lexique de la video v2

 

Billboard

Très courte publicité diffusée juste avant un programme télévisé ou une vidéo en ligne.

Le billboard peut prendre l’apparence d’un spot en images filmées ou en animation graphique (motion design). 

Partenariat, sponsoring, ou parrainage d’une émission, le billboard TV dure au maximum 12 secondes. 

Il est encore plus efficace quand il joue avec les codes du programme parrainé.

Dans le cas de publicités diffusées sur internet, le billboard s’apparente le plus souvent à du pré-roll vidéo.

 

Bruitages

Pour dynamiser une vidéo, l’habillage sonore est une étape de la post-production à ne pas manquer ! 

Un bruitage est une sonorité qui vient accompagner une action filmée. Il s’agit d’une reconstitution artificielle des bruits que l’on ajoute à un mouvement, afin de lui donner de la consistance et de le rendre réaliste. 

Il existe de nombreux éléments de bruitage : applaudissements, bruit de goutte d’eau, bruit de pas, rires… 

Dans les vidéos d’animation, les bruitages permettent de réaliser l’habillage sonore ou sound design. Ils créent une émotion, une ambiance, qui donnera de l’ampleur à l’univers sonore du film. 

Attention, une surutilisation des bruitages peut rendre une vidéo caricaturale. 

Il est donc important de bien les choisir, d’ajuster correctement les volumes et les durées. Le but ici est de rendre les bruitages les plus naturels possibles. 

 

Capsule vidéo

Très courte vidéo informative (généralement 2 à 5 minutes), souvent utilisée dans un contexte pédagogique.

Support omniprésent depuis l’émergence du e-learning, il est utilisé à la fois dans le milieu de l’enseignement et dans la formation professionnelle.

Contenu audiovisuel, il permet de dynamiser un parcours de formation. Son but premier est de capter l’attention sur un sujet précis, pour apporter savoirs et compétences.

Comme tout type de vidéo, la capsule vidéo est scénarisée en amont.

Ensuite, sa forme n’a de limite que votre imagination !

Il peut s’agir aussi bien d’une vidéo en motion design qu’une vidéo live, par exemple.

 

Champ-contrechamp

Le champ-contrechamp est une technique cinématographique de prises de vues, qui consiste à filmer une scène sous un angle donné, puis à filmer la même scène sous un angle opposé, à 180° du premier. 

Le champ-contrechamp est très pratique pour filmer une scène où deux figurants interagissent en face à face, comme un dialogue ou encore une séance de tennis. 

Dans les vidéos marketing, on peut s’en servir pour montrer par exemple, l’échange lors d’une interview entre le journaliste et l’interviewé, ou tout autre type de discussion entre protagonistes. 

Le champ-contrechamp permet de montrer dans un film que les personnes se regardent, tout en ne montrant à l’écran qu’une seule personne à la fois : celle qui parle ou interagit face à l’autre. 

Le clap

Le clap est un dispositif composé de deux parties, l’ardoise et la claquette.

Sur l’ardoise, sont marqués le nom du réalisateur, celui du directeur de la photographie, le numéro du plan, la séquence et la prise (si le plan a été tourné plusieurs fois).

Il était particulièrement utile du temps de l’argentique : il permettait de repérer les prises jugées bonnes et de ne pas tirer les autres, pour des raisons économiques et pratiques.

Le “clap” sonore permettait aussi de synchroniser le son et l’image.

Le clap est resté utile après l’arrivée du numérique : il sert encore à synchroniser le son et l’image.
Il présente un affichage électronique déroulant la numérisation croissante de l’enregistreur son.

 

Clip vidéo d’entreprise

Courte vidéo musicale qui met en scène une entreprise, ses services, ou ses produits, à la façon d’un clip musical. Le clip vidéo interpelle par son dynamisme, et fait passer un message clair et immédiat. 

C’est une vidéo corporate unique, originale et créative. 

En l’absence de dialogue, la musique qui la compose est très importante. C’est elle qui donne le ton. 

En interne, tourner un clip vidéo et mettre en scène ses employés peut favoriser l’entente et la cohésion des équipes et renforcer les liens sociaux. Ainsi, on peut montrer son entreprise sous un angle plus humain et de manière ludique. 

Le clip musical d’entreprise est le support idéal pour valoriser son image de marque, en racontant son histoire (storytelling). 

 

Codec

Un codec est l’implémentation matérielle ou logicielle permettant d’encoder ou décoder un flux de données numériques. 

Certains codecs permettent la compression ou encore le chiffrement des données. 

Par exemple, le codec x265 est capable d’encoder une vidéo en format H.265. 

Un codec peut être propriétaire ou libre, et peut concerner la vidéo, l’audio, mais aussi les sous-titres. 

💡 Le saviez-vous ?

Sur Android, le codec utilisé par Netflix est l’AV1, un encodeur libre.

Un codec est contenu dans un… conteneur (ou format).

Par exemple, le format .MOV, propriété d’Apple, contient de nombreux codecs comme DV, Divx, WMV, Mpeg2, H264, x264, DVCPRO. 

Cuts et transitions

L’histoire du cinéma est rythmée par des améliorations techniques et le cut n’y fait pas exception.

Au départ de simples séparations entre deux plans, les cuts se sont enrichis d’un habillage et d’un sens propre.

Il existe de nombreux styles de cuts, en voici quelques-uns :
Le jump cut : une longue prise dans laquelle on fait plusieurs coupures. Les parties créées sont ensuite unifiées.
Le L-Cut : changement de plan tout en gardant le son du plan précédent, pendant quelques secondes.
Le cross-cutting : succession des prises de vue de deux histoires différentes.
Le cutaway : alternance des prises de vue d’un interlocuteur avec les réactions de son environnement.
Souvent, les cuts participent même à la cohérence du scénario.

Définition ou résolution ?

En anglais, “définition” se dit “resolution”…

La définition d’une image est la quantité d’informations contenue dans celle-ci.
Dans le domaine de la photographie numérique, une image est composée de points : les pixels.

La définition est une valeur absolue qui permet de quantifier une image et, souvent, le capteur qui a servi à sa création.

La résolution est une donnée relative :
c’est le ratio entre la définition et la taille de l’écran, le nombre de pixels par unités de mesure.

La définition s’exprime en millions de pixels (Mpx).
La résolution d’une image s’exprime en nombre de points ou pixels par pouces (dpi, “dots per inch”).

En résumé :

Plus la définition est élevée, plus le nombre de pixels est important et plus l’image peut être zoomée.

Plus la résolution est élevée, plus l’image est dense en pixels.

 

Diffusion vidéo

Une fois la création d’un contenu vidéo terminée, il est important d’organiser sa diffusion. La gestion d’une bonne stratégie de diffusion vidéo est capitale pour toucher ses audiences cibles. 

La vidéo est le média préféré des internautes et des algorithmes ! 

Les plateformes en ligne les plus utilisées pour diffuser un contenu vidéo sont les réseaux sociaux. 

En fonction des objectifs et du produit ou service vendu, on peut déterminer quel réseau sera le plus pertinent ! 

Tout dépend des objectifs et de la cible. Une fois qu’ils sont définis, on peut s’orienter vers une plateforme plus efficace qu’une autre. 

Vous devez réfléchir à la diffusion dans sa globalité, sans vous limiter à un ou deux canaux. Il est très intéressant de publier en multicanal. Par mail, sur son site Internet ou lors d’un événement par exemple. 

Plus une vidéo est visible, plus elle sera vue ! 

 

DOOH (Digital Out Of Life) 

Affichage digital en lieux publics sur écran dynamique.

Le DOOH, média de communication en pleine expansion, à la croisée du numérique et du réel, permet la diffusion de campagnes publicitaires toujours plus créatives. 

Ces écrans publicitaires se trouvent souvent dans les centres commerciaux, dans les gares ou directement en boutique. 

 

Effets spéciaux

Technique utilisée dans les films publicitaires, les vidéos d’entreprise et le cinéma. 

On parle aussi de “trucages” ou de “Visual Effects” (abrégé VFX). 

Les effets spéciaux sont issus d’une création, d’un traitement ou d’une modification de l’image et du son dans un film, afin de créer une illusion. 

Ce travail est souvent effectué en post-production, grâce aux techniques numériques.

Entrelacement (vidéo)

L’entrelacement, ou balayage entrelacé, est une technique réduisant le papillotement des images diffusées à la télévision à une cadence proche de celle du cinéma.

Elle consiste à parcourir l’image alternativement en affichant une ligne sur deux.

La « trame impaire » est l’image comprenant la moitié des lignes de numéro impair, et « trame paire » son complément.

L’effet de papillotement s’explique par la différence de fréquence entre le cinéma (24 images par seconde) et les  écrans de télévision (50 Hz en Europe).

Ce problème concerne les écrans à tubes cathodiques. Il n’est donc plus vraiment d’actualité.

Les écrans actuels permettent de remplacer l’entrelacement par une répétition des images à cadence élevée.

 

Étalonnage

L’étalonnage vidéo consiste à travailler les couleurs et les contrastes de chaque plan pour les amener au résultat esthétique attendu. 

Un filtre sur Instagram est une forme d’étalonnage. 

Les séquences d’un film peuvent être tournées dans le désordre, à des moments différents dans la journée et avec plusieurs caméras. Ainsi, la lumière a pu se déplacer et perdre ou gagner en intensité. 

Ces séquences ont donc besoin d’une correction colorimétrique. 

L’étalonnage sert en fait à raccorder tous les plans au niveau de la lumière, pour que le film ait l’air d’avoir été tourné au même moment, quel que soit le plan. C’est cette illusion d’homogénéité qui est recherchée. 

Grâce à cela, les décors, l’ambiance, les peaux et bon nombre d’autres détails sont harmonisés. 

 

Format de diffusion

Par “format de diffusion”, on entend la taille et la norme du fichier vidéo en fonction du support sur lequel il est diffusé.

Choisir le bon format de diffusion permet d’optimiser sa vidéo par rapport aux spécificités de chaque média : télévision, cinéma, réseaux sociaux… 

Chaque réseau social impose ses propres caractéristiques, c’est pourquoi le format de diffusion des vidéos varie selon les plateformes. 

Par exemple, Instagram est idéal pour le format vertical et square, tandis que LinkedIn et YouTube se prêtent mieux au 16/9.

 

Gif

Gif signifie Graphics Interchange Format. C’est en fait un format numérique situé entre une image fixe et une vidéo. 

Il a été inventé en 1987 et il permet de stocker plusieurs images dans un même fichier pour ensuite créer de courtes animations lues en boucle. 

Pour ce qui est de sa prononciation, les développeurs de ce format le prononçaient “jif” mais aujourd’hui, la prononciation “guif” est acceptée. 

Le Gif, aujourd’hui très utilisé sur Internet, peut servir d’illustration pour des articles et même s’échanger par messagerie et sur les réseaux sociaux. 

 

Interview vidéo

Vidéo d’entreprise ayant pour but de recueillir des témoignages de clients ou de collaborateurs.

L’interviewé, à travers un jeu de questions/réponses, partage son avis, sur une entreprise, des produits ou services, son parcours, ou son métier.

L’interview vidéo peut être un film en lui-même ou bien s’inclure dans une vidéo marketing.

Dans une vidéo produit, l’interview peut servir à mettre en avant des avis clients. Dans un film corporate ou un reportage, elle permet de transmettre l’expérience des employés.

Pendant un événement, l’interview vidéo sert de témoignage, en récoltant les impressions des invités.

L’interview vidéo permet de communiquer de façon authentique et humaine.

 

IPS (Images par seconde) 

Un film, c’est avant tout un défilement d’images accompagné de son.

C’est cet enchaînement d’images qui permet de reproduire le mouvement à l’écran.

Ainsi, le nombre d’images par seconde qui constituent un film sont un indicateur de sa fluidité.

Qui dit plus d’images par seconde dit plus de fluidité mais aussi plus de place : son nombre d’IPS influe directement sur l’espace de stockage qu’occupera votre film.

À chaque support son nombre d’IPS :

– cinéma : 24

– TV européenne : 25p (images pleines) ou 50i (entrelacées)

– TV américaine et japonaise : 30p ou 60i 

Ces normes seront amenées à évoluer :

Aujourd’hui, la plupart des caméras professionnelles dépassent les 100 images par seconde en 1080p.

D’autres, spécialisées dans le ralenti, atteignent les 1000 i/s en 4K !

Pour réaliser un ralenti, la cadence de défilement des images est réduite.

Plus son nombre d’IPS est élevé, plus votre vidéo sera adaptée aux ralentis !

 

JRI (Journaliste reporter d’images) 

Professionnel de l’audiovisuel multi-casquettes, il travaille souvent pour la télévision ou les agences d’images vidéo. 

Présent sur le terrain, son rôle est de filmer des événements ou des entretiens et de réaliser des tournages. Le JRI peut aussi définir le sujet de son reportage et faire du montage vidéo. 

À la fois réalisateur, reporter caméraman, rédacteur et preneur de son, il est une équipe à lui tout seul mais peut également s’entourer d’autres spécialistes. 

 

Motion design

Le motion design est une forme d’art visuel consistant à créer des œuvres animées. Comme son nom l’indique (“motion” se traduit par “mouvement”), il implique d’utiliser le mouvement comme principal outil graphique et artistique. 

On l’appelle aussi parfois “animation graphique”, “graphisme animé”, “conception du mouvement” ou “conception graphique animée”. 

Concrètement, il se traduit par des animations de formes graphiques et transmet un message de manière dynamique. 

 

Nuit américaine

La nuit américaine est une technique cinématographique de tournage en plein jour de scènes d’extérieur censées se dérouler de nuit.

Afin de donner l’illusion d’une ambiance nocturne, le ciel est assombri et l’éclairage est davantage contrasté, faisant ressortir les sources de lumière.

La majorité de l’image est sous-exposée.

Afin de reproduire l’effet Purkinje, qui fait percevoir plus bleues les couleurs dans la pénombre, on applique un filtre bleu ou violet.

Le son n’y échappe pas non plus :

Les bruits nocturnes étant perçus différemment, un traitement sonore est effectué en post-production.

Jusque dans les années 1980, cette technique était couramment employée pour pallier les limites des capteurs vidéo.

Avec les progrès du matériel vidéo en captation de la lumière, cette technique est en voie de disparition.

 

Pixel

Le mot pixel vient de la combinaison des mots : picture elements (pi x el). 

Un pixel est une unité de couleur qui peut être rouge, verte ou bleue. 

Cette unité possède une dimension qui peut varier. 

Le pixel a la particularité de s’adapter à la surface sur laquelle il est projeté. 

Cette unité de mesure utilisée pour définir la hauteur et la largeur d’un écran. 

Plus le nombre de pixels est élevé, plus la qualité d’affichage d’une image est bonne et plus celle-ci est détaillée. 

 

Post-production

Phase finale dans le processus de création d’une œuvre audiovisuelle.

La postproduction succède à l’étape de pré-production (écriture) et de production (tournage). Il s’agit donc du troisième stade de réalisation d’une vidéo, essentiel à l’aboutissement final du projet.

La postproduction est une phase technique qui vise à optimiser le rendu final.

Elle comprend, entre autres, le montage image/son, le mixage, l’étalonnage, la création d’effets spéciaux, l’habillage et l’animation.

RAW 

“Raw” est la désignation générique d’un type de fichier d’images numériques issues d’appareils photo numériques ou de scanners. 

Ces fichiers ont la particularité de contenir les données brutes du capteur et les paramètres nécessaires à la transformation en fichier image visible sur écran. 

Ce processus de transformation est souvent comparé au développement d’un film photographique (inversible couleur). 

Le fichier Raw est plus volumineux que celui au format JPEG, mais il n’a pas subi de transformations irréversibles, ce qui permet de le retravailler sans dommage. 

Un fichier Raw ne peut être ouvert que par des logiciels d’édition de photo. 

Pour que vous puissiez le diffuser normalement, le fichier Raw doit être converti dans des formats comme le TIFF ou JPEG par exemple.

Réalité virtuelle (VR) 

La réalité virtuelle (ou VR) est une technique informatique qui permet de simuler la présence physique d’un utilisateur dans un environnement généré artificiellement par un logiciel. 

Cette technique reproduit des expériences sensorielles, comme la vue, le toucher, l’ouïe et l’odorat. 

C’est dans les années 1950 que la première expérience de réalité virtuelle a vu le jour avec le Sensorama, une machine de fête foraine qui permettait de regarder cinq vidéos qui sollicitaient les sens du spectateur. 

Cette réplique virtuelle de la réalité offre aujourd’hui une immersion dans des domaines professionnels, culturels, domestiques et médicaux. 

C’est notamment grâce au succès des jeux vidéo que la réalité virtuelle a su se développer dans les années 2000 avec la création de gants de données, casques et jouets. 

Cette série de technologies informatiques vise donc à immerger une ou plusieurs personnes dans un environnement virtuel qui reproduit un décor réel. 

À ne pas confondre avec la réalité augmentée, qui ajoute des éléments virtuels dans un environnement réel ! Exemple d’application de réalité augmentée (AR, Augmented Reality) : Pokemon Go. 

 

Showreel

Montage vidéo qui résume l’ensemble du travail d’un vidéaste ou d’une agence.

On parle aussi de bande démo, de portfolio ou de CV vidéo.

Le showreel est essentiel pour donner un aperçu de son style, de son talent, de son expérience et de ses compétences.

 

Slow-motion 

De sa traduction : “mouvement lent”, le slow motion est une technique qui permet de mettre en avant un moment important d’une séquence vidéo en le ralentissant. 

Le slow-motion est un effet d’ultra ralenti réalisé image par image sur des durées courtes. 

N’oubliez pas d’adapter le nombre d’images lors d’un slow motion. 

Pour cela, vous devez diviser le nombre d’images par seconde du projet par le nombre d’images par seconde de son rush, afin d’obtenir le pourcentage de ralenti à ne pas dépasser pour avoir un rendu optimal. 

Le slow motion apporte de la créativité grâce à ses effets plutôt impressionnants. Il rend l’image à la limite entre l’ultra-réel et l’imaginaire. Caractéristique de l’animation, il est aussi une technique de base de la photographie. 

 

Storyboard

Étape incontournable de la préproduction, le storyboard permet d’avoir une première vue d’ensemble d’un projet de film.

Ce document ressemble à une bande dessinée, où chaque case représente un plan du film.

Généralement dessiné, il peut aussi être composé de photos. Annoté, on y trouve des indications de script, dialogues, mouvements, durée, etc.

Le storyboard vidéo garantit aux agences et aux annonceurs de se projeter dans la même direction.

Il valide la crédibilité d’un projet vidéo (message convaincant, une image de marque respectée, évaluation des ressources techniques requises).

 

Storytelling

Cette technique marketing vise à communiquer émotionnellement avec son public, sa cible, en empruntant les codes narratifs du récit.

Le storytelling est parfaitement adapté au marketing vidéo. Il connecte vos clients à votre marque et rend votre message bien plus mémorable.

Le storytelling en vidéo est un outil subtil et puissant, qui permet de convaincre grâce à l’émotion créée par l’histoire racontée. 

 

Storytime

Sur les réseaux sociaux, depuis plusieurs années maintenant, on entend parler des « Storytimes ». Le principe de ce type de contenu est simple : partager à ses abonnés une histoire ou une anecdote de sa vie en vidéo. 

Ces histoires peuvent être amusantes comme tristes, honteuses ou émouvantes…

Souvent, les Youtubers s’inspirent des demandes et des idées dans les commentaires de leurs vidéos. Ainsi, certaines « Storytimes » sont très attendues par les internautes.

Ce format est une nouvelle façon de faire passer des émotions. Les « Storytimes » se développent de plus en plus notamment sur Tik Tok et Instagram.

Parfois, l’histoire est en lien avec une marque pour un partenariat. Par exemple : « Je suis allé au BAC sans réviser » en partenariat avec une plateforme de cours en ligne.

 

Time-lapse

Le principe du time-lapse est de prendre une photo par seconde, par minute, ou même par heure pour ensuite les rassembler en 24 images par seconde. C’est grâce à cette technique que l’on obtient cet effet accéléré. 

Le time-lapse est une vidéo où la fréquence de capture des images est bien inférieure à la fréquence de vue. C’est en fait l’inverse du slow-motion. 

Les images prises doivent être fixes et prises à intervalles réguliers. Il est possible de les réaliser automatiquement ou manuellement. 

Une fois les images enregistrées, sélectionnées, retouchées et mises en musique, ça y est, notre time-lapse est prêt ! 

Quelques exemples de time-lapses : 

  • Construction d’un chantier 
  • Lever ou coucher du soleil 
  • Paysages (ville, campagne) 
  • Vieillissement (Objet, fruit ou individu) 
  • Déplacements (voitures, personnes) 

C’est un excellent outil de communication de par son dynamisme et son esthétique. Il est souvent utilisé pour montrer l’évolution d’un projet qui peut durer plusieurs années. 

 

Travelling

Le travelling est un déplacement de caméra posée sur un chariot roulant sur des rails. Lors d’un tournage, il est pratiqué pour suivre un objet en mouvement, s’en rapprocher, s’en éloigner ou le contourner ou encore réaliser des effets spéciaux. 

Le travelling permet un déplacement de la caméra droit et fluide. C’est un outil efficace pour enrichir une mise en scène et donner plus d’impact et d’énergie aux séquences. 

Il existe plusieurs types de travelling : latéral, avant, arrière, vertical ou même circulaire. Chacun d’entre eux est choisi afin de transmettre une émotion particulière. 

À noter que le travelling est un très vieux procédé. Le tout premier a été réalisé par un opérateur des frères Lumière en 1896. 

 

“Video marketing” ou marketing vidéo 

Ensemble des usages vidéo à des fins marketing. Prend généralement place au sein d’une stratégie marketing. 

Exemples de vidéos marketing : 

  • vidéos publicitaires liées à une campagne avec achat d’espace
  • vidéos virales
  • vidéos sociales
  • vidéos institutionnelles
  • brand content vidéo (tutoriels, notices de montages, vidéos programme)
  • vidéos produit / service d’aide à la vente 

 

Vlog

Log signifie journal d’activité en anglais. 

Le mot Vlog est en fait la contraction des mots vidéo et log. Un Vlog est donc un journal d’activité en vidéo. 

Un vlogueur est une personne qui filme des moments de sa vie, n’importe où et n’importe quand. La plupart des vlogueurs postent leurs vidéos sur YouTube. 

Le Vlog est un format facile à produire. Il s’est développé grâce aux nouveaux smartphones dont la qualité d’image s’améliore régulièrement. 

Ce type de vidéo plaît et fait partie des plus captivantes. 

Voir les gestes et les expressions du vidéaste permet aux spectateurs de se sentir plus proches de lui. 

Le Vlog est convivial, divertissant et crée une proximité. 

 

Webinar 

Un webinar est une réunion collective qu’on appelle aussi conférence en ligne. 

“Webinar”, c’est l’association des mots “web” et “seminar”. 

Le webinar connaît un fort succès en 2020. Celui-ci permet aux entreprises de partager des documents, de projeter un écran et travailler en équipe. 

Généralement, le webinar permet de collaborer, mettre en réseau différents acteurs, ou encore former à distance, quand il est utilisé en interne. 

Cette stratégie possède de nombreux avantages. Par exemple, le webinar coûte bien moins cher qu’un événement physique. Il peut être reproduit facilement et rapidement, de nombreuses fois. 

Aussi, il permet de toucher une plus grande audience car il n’est pas limité à une seule zone géographique. 

Pour finir, le webinar permet d’acquérir de nouveaux contacts et une fidélisation client mais aussi de faire grandir sa notoriété, lorsqu’il est utilisé dans une stratégie marketing. 

 

 

 

 

 

Normalement, c’est ici qu’on dit que l’article est terminé 🙂 

Sauf que celui-ci ne sera jamais terminé ! Toutes les 3 semaines, une nouvelle définition sera ajoutée. 

Avez-vous appris des mots inconnus ? Avez-vous des suggestions, des mots que vous voudriez que nous expliquions ? 

Dites-le en commentaires 👇

Vous prévoyez d’utiliser la vidéo pour améliorer votre visibilité ? 

À l’affiche

8 idées de vidéos pour booster sa communication à la rentrée
8 idées de vidéos pour booster sa communication à la rentrée

Communiquer en vidéo présente de nombreux avantages. Couplée à vos événements de rentrée, la vidéo peut s’avérer très efficace !

La vidéo DIY vs la vidéo pro pour son entreprise
La vidéo professionnelle VS la vidéo DIY pour son entreprise

Pour communiquer en vidéo pour son entreprise, vaut-il mieux s’en occuper en interne ou déléguer à une agence vidéo ?

Comment briefer son agence vidéo
Comment bien briefer son agence vidéo

Découvrez comment bien briefer votre agence vidéo et éviter les mauvaises surprises. Le temps passé à rédiger le brief est du temps gagné !

Comment réaliser une vidéo tutoriel
Comment réaliser un tutoriel vidéo pour son entreprise

Découvrez comment réaliser un tutoriel vidéo pour votre entreprise : efficace et utile, c’est une des catégories les plus vues sur YouTube.

Comment adapter vos vidéos aux différents réseaux sociaux
Comment adapter vos vidéos aux différents réseaux sociaux

Quantité de conseils et d’astuces pour adapter vos vidéos aux réseaux sociaux. Différents formats, durées, sous-titres…

Archives

Pin It on Pinterest

Share This